Dans le cadre de la semaine de prévention de la toxicomanie qui se tient du 15 au 21 novembre prochain, Maxim Martin – humoriste et porte-parole de la Fondation CRDM – se fait l’écho de la lutte contre les diverses formes de dépendance, notamment auprès des jeunes québécois.

En tant qu’ancien usager du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal*, Maxim sait de quoi il parle. Si ses problèmes de dépendance sont aujourd’hui loin derrière lui, l’humoriste reste particulièrement sensible à cette cause et s’implique à différents niveaux pour aider, à sa façon, les personnes aux prises avec les dépendances. Maxim est notamment sensible à deux programmes du Centre :

  • Le volet scolaire 17-24 ans qui est une véritable école de la deuxième chance pour les jeunes en situation de décrochage scolaire et aux prises avec les dépendances
  • Le programme Cap sur la famille qui vient aide aux familles dont les parents ont des problèmes de dépendance et dont les enfants sont âgés de 6 à 12 ans.

* Anciennement Centre Dollard-Cormier

Semaine Prevention Toxicomanie

Le message de Maxim

« Si en diffusant ce message et en parlant ouvertement de mon passé cela permet de rendre les dépendances moins taboues, de donner le courage aux personnes dépendantes de faire le premier pas, alors go ! On a souvent une sensation d’échec quand on va chercher de l’aide mais au contraire, on vient de poser le premier geste d’amour qu’on n’a pas posé envers soi depuis longtemps. Savoir se prendre en mains et reprendre le contrôle sur sa vie, surtout quand on est jeune, je trouve ça admirable. Aider les jeunes à ne pas tomber dans les dépendances est essentiel mais les aider à s’en sortir l’est tout autant. Avoir la maturité, la prise de conscience d’arrêter de consommer si jeune, allumer comme ils le font à leur âge m’impressionne. Et on devrait tous se sentir concernés par l’avenir de notre jeunesse. »

Témoignage vidéo de Maxim

Les dépendances et la parentalité en quelques chiffres

  • La toxicomanie est relevée dans 60% des situations de négligence (Bilan DPJ 2005-2006)
  • Le coût social pour le placement d’un enfant s’élève à plus de 100 000$ par an1
  • 38% des adultes en traitement pour un problème de dépendance sont parents d’un enfant de 17 ans ou  moins (Bertrand et al., 2007)
  • 8% des enfants de 17 ans et moins vivent avec un parent dépendant à l’alcool1
  • 4 % des enfants de 17 ans et moins vivent avec un parent dépendant aux drogues1

Source : Institut de la statistique du Québec, 2000

 Les dépendances chez les jeunes en quelques chiffres

  • L’âge moyen d’initiation à l’alcool est de 12,8 ans
  • À 14 ans57 % des jeunes ont bu de l’alcool une fois dans l’année (soit six élèves sur 10)
  • 23% des 13 ans et plus ont consommé de l’alcool avant d’avoir atteint l’âge de 13 ans
  • Parmi les élèves qui ont consommé de l’alcool, 34 % l’ont fait de manière excessive(On entend ici par manière excessive le fait d’avoir pris cinq consommations d’alcool ou plus en une même occasion)
  • L’âge moyen d’initiation aux drogues est de 13,8 ans
  • 24 % des élèves de secondaire ont consommé de la drogue au moins une fois dans l’année (soit un élève sur quatre)

Source: Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire, 2013.

Le CRDM-IU

Le centre offre des services gratuits aux personnes ayant des problèmes d’alcool, de drogue, de jeu et de cyberdépendance, sur l’île de Montréal

  • 7000 à 10 000 usagers sont reçus chaque année
  • Plus de 60 000 interventions chaque année au Centre
  • Près de 1200 jeunes suivis chaque année

La Fondation CRDM

  • La Fondation collecte des fonds pour financer des programmes du CRDM-IU tels que Cap sur la famille, le Volet scolaire 17-24 ans ou encore les thérapies de groupe de cyberdépendance.
  • La Fondation finance à 100% deux projets phares concernant les enfants et les adolescents :
  • Le programme Cap sur la famille qui vient aide aux familles dont les parents ont des problèmes de dépendance et dont les enfants âgés de 6 à 12 ans
  • Le volet scolaire 17-24 ans qui est une véritable école de la deuxième chance pour les jeunes en situation de décrochage scolaire et aux prises avec les dépendances.
Contactez-nous

Une question ? N'hésitez pas à nous contacter.

Non lisible ? Changer le texte captcha txt
Marathon Oasis Montreal - Fondation CRDMSolicitation aux donateurs - Fondation CRDM