.
Où vont vos dons ?

Projets soutenus

Depuis sa création en 1999, la Fondation du Centre de Réadaptation en Dépendance de Montréal a investi plus de 500 000 $ dans différents projets se rapportant à l’intégration sociale par le travail, au soutien aux familles ayant de jeunes enfants, au raccrochage scolaire de jeunes adultes, au jeu pathologique et à la cyberdépendance. Deux projets phares sont financés par la Fondation : le Volet scolaire 17-24 ans  et Cap sur la famille.

Volet scolaire 17-24 ans

Née d'un projet conjoint entre le Centre de réadaptation en dépendance de Montréal – Institut Universitaire et la Commission scolaire de Montréal, le volet scolaire 17-24 ans est un programme unique en son genre : il répond aux besoins et à la situation de jeunes aux prises avec les dépendances et qui ont décroché du système scolaire. Au Québec, il est le seul qui soit dédié aux jeunes adultes tout en étant totalement gratuit.

Depuis 5 ans, cette école de la deuxième chance a su démontrer son utilité tant en termes de réintégration scolaire que sociale. Ce projet est en effet un véritable tremplin pour les jeunes qui le fréquentent. Grâce au volet scolaire, ils retrouvent un équilibre, des objectifs à atteindre, ils sortent de leur isolement, développent leur autonomie et se responsabilisent. Sur le plan académique, les chiffres parlent d’eux-mêmes : le taux de réussite aux examens est de 95% en moyenne sur les sept années d'existence.

-> Selon une enquête du CPLT (Comité Permanent de Lutte à la Toxicomanie), les décrocheurs consomment dix fois plus de drogues et trois fois plus d'alcool que les jeunes qui n'ont pas décroché

Quelques chiffres

  • Depuis 2008, 95 jeunes décrocheurs ont été accompagnés dans le cadre de ce projet
  • Sur ses cinq années d’existence, le taux de réussite aux examens est de 92%
  • En 2012-2013, la Fondation a investi 38 000 $ pour contribuer au maintien du projet

Sans l'appui de la Fondation, le projet serait amené à disparaître et ces jeunes ne pourraient plus bénéficier de ce programme spécifiquement conçu pour eux.

Volet 6-12 ans

La Fondation CRDM est très fière de financer la totalité de ce programme qui s'adresse aux familles dont les parents vivent des problèmes de dépendance aux drogues, à l'alcool, au jeu ou de cyberdépendance, et qui ont des enfants âgés de 6 à 12 ans qui en subissent les méfaits.

Le but du programme est de faire en sorte que chaque famille qui éprouve des difficultés puisse trouver le soutien, les réponses et les outils pour construire une vie de famille loin des dépendances. À court terme, le programme vise notamment à diminuer les impacts de la dépendance sur leurs différentes sphères de vie, à améliorer les relations familiales et les habiletés parentales. À plus long terme, Cap sur la famille vise à diminuer le risque pour les enfants de développer une problématique de dépendance à leur tour.

Sans l'appui de la Fondation, Cap sur la famille ne pourrait voir le jour et ces familles seraient privées de ce programme spécifiquement conçu pour elles.

-> 8% des enfants de 17 ans et moins vivent avec un parent dépendant à l'alcool

-> La toxicomanie est relevée dans 60% des situations de négligence (Bilan DPJ 2005-2006)

-> Le coût social pour le placement d'un enfant s'élève à plus de 100 000$ par an

Source : Institut de la statistique du Québec, 2000

* Programme en parentalité et dépendance 6-12 ans

Depuis 2012, la Fondation du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal participe au financement d’un projet pour la clientèle cyberdépendante. Grâce à notre contribution anuelle de 6 000 $, un projet de rencontres de groupe peut être mis en place. Celles-ci s’adressent aux usagers ayant une forte dépendance à l’usage des nouvelles technologies, des téléphones intelligents, des jeux en ligne, etc. Au fil des séances, les usagers peuvent partager leurs expériences avec des personnes qui vivent la même problématique. L’objectif principal étant de sortir l’usager de son isolement et de l’aider à développer des habiletés sociales en groupe, tout en faisant naître un sentiment d’entraide.

La Fondation est très fière de pouvoir aider cette clientèle dans un contexte où la cyberdépendance devient une préoccupation grandissante au sein de notre société.

programme jeu pathologique usagers crdm liste d'attente

Vouloir entreprendre une thérapie au CRDM-IU c’est reconnaître avoir un problème de dépendance. Pour mieux vivre l’attente avant de recevoir un traitement et pour éviter le phénomène d’abandon prématuré chez les usagers sur la liste d'attente du Programme jeu pathologique, la Fondation a contribué à un projet de recherche pour en saisir les causes et surtout pour proposer des mesures visant à soutenir la motivation à entamer une thérapie.

L'objectif est de diminuer de moitié le taux d'abandon avant traitement, soit de le faire passer de 30% à 15%. La Fondation espère qu'avec ce financement, le Programme jeu pathologique pourra faire patienter plus d'usagers afin d'éviter l'aggravation des méfaits causés par la dépendance au jeu.

Soutien aux usagers

Au-delà de la contribution au développement des services offerts aux usagers du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal, la Fondation CRDM prend à coeur leur mieux-être.

Ainsi, la Fondation encourage les initiatives visant à améliorer l'estime de soi, à développer les liens sociaux et familiaux ainsi que les habilités personnelles, de manière à favoriser la réinsertion sociale des usagers du Centre. En ce sens, chaque année, nous participons au financement de plusieurs projets les concernant tels que le souper de Noël, la sortie à la cabane à sucre.

La Fondation du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal s'est également dotée d'un fonds spécial pour répondre à des demandes ponctuelles d'urgence et/ou touchant à la détresse humaine.

Des ateliers théatre pour favoriser l'estime de soi

Un nouveau projet a été mis en place en 2012-2013 au sein du Programme Accueil Évaluation et Orientation.

En effet, pour aider les usagers dans leur cheminement vers la réduction des méfaits, un atelier théâtre a été créé.

Celui-ci permet aux usagers de développer des habiletés de communication orale, de gérer leur stress, d’améliorer l’estime de soi et de participer collectivement à un projet.

Au travers des différentes rencontres, les usagers apprennent à se libérer et à prendre du plaisir autrement qu’en consommant.

Le projet FEN'ÊTRE

Le projet FEN’ÊTRE s’adresse aux usagers du CRDM-IU âgés de 18 à 30 ans, qui ont un problème de dépendance et qui sont en perte de repères sociaux. Depuis 2011, le projet était financé par le gouvernement fédéral. Malheureusement, cette subvention avait un caractère non récurrent et, en attendant de pouvoir bénéficier d’un budget régulier de la part du CRDM – IU d’ici à 6 mois, la Fondation a accepté de le financer pendant cette période de transition.

Concrètement, le projet FEN’ÊTRE a pour but de donner une place à ces jeunes adultes dans la société. Il intervient notamment sur trois points qui sont essentiels dans la démarche de réadaptation en dépendance d’un usager :

  • Favoriser son intégration sociale en l’aidant à tisser de nouveaux liens ou à renouer des contacts
  • Favoriser son intégration professionnelle en l’aidant dans sa recherche d’emploi
  • Favoriser son intégration socio-résidentielle en l’aidant à trouver un logement

Le programme consiste en un suivi intensif des usagers dans la communauté. Cet accompagnement spécialisé se compose de plusieurs rencontres individuelles ou de groupes et met différents outils et guides pratiques à leur disposition : des guides alimentaires, des dépliants pour apprendre à gérer son budget, à faire une demande d’aide sociale. L’objectif principal du projet FEN’ÊTRE est d’outiller l’usager pour mieux appréhender la vie en société et pour qu’il devienne, pas à pas, autonome dans ses démarches. En stabilisant sa vie sociale, professionnelle et résidentielle, l’usager met toutes les chances de son côté pour surmonter ses problèmes de dépendance et pour éviter la rupture avec la société.

Avec les jeunes, les enfants et les familles, les usagers âgés de 18 à 30 ans sont une des priorités de la Fondation. Nous sommes donc très heureux de contribuer à leur mieux-être et de les aider dans leurs démarches.



Imprimer cette page
Comment aider ?
Faites un don en ligneMaintenant

Votre soutien à la Fondation du Centre de Réadaptation en Dépendance de Montréal peut prendre diverses formes. Quel que soit le montant, votre intérêt pour notre cause nous touche.